A chaque maison sa solution

Technique

› contactez-nous une question ? vous avez un projet ?

Un béton à vocation écologique ? 

La réglementation RT 2012 oblige désormais à la plus grande prudence : quand on recherche un matériau naturel, sain et particulièrement robuste, on se doit de penser au béton cellulaire, un matériau riche en qualités que nous vous invitons à découvrir dans ces pages.

L’époque où l’on associait construction et pollution est révolue depuis longtemps : avec 80% d’air emprisonné dans ses cellules, le béton cellulaire est une solution particulièrement efficace… et efficiente, ce que l’on constate rapidement grâce aux propriétés isolantes de ce matériau révolutionnaire.

Qu’est-ce que le béton cellulaire ? Quelles sont ses propriétés ? Pourquoi l’utiliser ? A l’issue de cette page, vous saurez tout sur le béton cellulaire et ses nombreuses propriétés.

Logo Ytong, spécialiste du béton cellulaire
Atelier MCA recommande le béton cellulaire Ytong

Un béton à vocation écologique ? 

La réglementation RT 2012 oblige désormais à la plus grande prudence : quand on recherche un matériau naturel, sain et particulièrement robuste, on se doit de penser au béton cellulaire, un matériau riche en qualités que nous vous invitons à découvrir dans ces pages.

L’époque où l’on associait construction et pollution est révolue depuis longtemps : avec 80% d’air emprisonné dans ses cellules, le béton cellulaire est une solution particulièrement efficace… et efficiente, ce que l’on constate rapidement grâce aux propriétés isolantes de ce matériau révolutionnaire.

Qu’est-ce que le béton cellulaire ? Quelles sont ses propriétés ? Pourquoi l’utiliser ? A l’issue de cette page, vous saurez tout sur le béton cellulaire et ses nombreuses propriétés.

Logo Ytong, spécialiste du béton cellulaire
Atelier MCA recommande le béton cellulaire Ytong

Jouons avec les éléments !

Rome ne s’est pas bâtie en un jour, et les techniques de construction non plus : si le béton cellulaire existe depuis quelques dizaines d’années, sa conception est basée sur des inventions ancestrales que sont l’autoclavage et l’émulsification, également appelée porogénèse.

L’autoclavage aurait été inventé en 1880 par W. Michaelis : en mélangeant de la chaux, du sable et de l’eau avec de la vapeur d’eau saturée sous haute pression, il obtient des silicates de calcium hydratés hydrorésistants.

L’émulsification a été inventée en 1889 par E. Hoffmann : elle consiste à utiliser de la pierre à chaux broyée finement et de l’acide sulfurique pour émulsionner des mortiers à base de ciment et de gypse.

C’est en 1924, quand J.A. Eriksson – qui comme son nom l’indique est un Suédois, aoute au mélange quelques grammes de poudre de métal, que nait le béton cellulaire, par durcissement du matériau lors de la cuisson d’une émulsion dans un autoclave, à 180°.

C’est cuit !

L’invention de J.A. Eriksson est donc une étape décisive, mais ce n’est qu’avec la fabrication en série d’éléments de petite ou grande taille que le béton cellulaire acquiert ses lettres de noblesse, tandis que l’on renforce encore la structure du béton avec une armature protégée contre la corrosion, pour une plus grande résistance à la pression.

Processus de fabrication du béton cellulaire Ytong
Processus de fabrication du béton cellulaire Ytong (source)

La fabrication du béton cellulaire repose sur le mélange de plusieurs matières premières entièrement naturelles : du sable pur (60 à 70%), du ciment (15 à 20%), de la chaux (10 à 12%), de l’eau et un agent d’extension en très faible quantité (moins de 0,05%).

Quand la chaux et la silice sont mélangées à l’eau, on obtient des silicates de calcium hydratés. Les spécialistes s’exclameront « mais c’est comme la tobermorite », et ils auront raison, puisque cette combinaison permet de retrouver les propriétés de cette structure présente naturellement dans la nature.

Une fabrication responsable

La fabrication du béton cellulaire se fait en plusieurs étapes : dans un premier temps, on coule le mélange dans des moules. On laisse reposer : on peut alors couper ces blocs comme on veut car ils ont légèrement durci. Une fois la forme voulue découpée, on procède à la cuisson à 180° pendant 10 à 12 heures, en autoclave, conférant ainsi au béton cellulaire ses propriétés extraordinaires.

L’émulsion permet d’emprisonner une importante quantité d’air dans les cellules du béton : 80% d’air dans un bloc, cela veut dire que pour 5m3 de béton cellulaire, nous n’avons besoin que d’1m3 de matières premières. Les blocs sont totalement neutres : il est donc possible d’utiliser les chutes comme remblai, ou bien sûr de les recycler.

Actualités

La construction d’une maison moderne avec Atelier MCA
La construction d'une maison moderne, bien dans son environnement, c'est précisément une des forces d'Atelier MCA, constructeur de maison individuelle à Lyon et Vienne.
Du terrain à la maison à construire à Vienne
Atelier MCA vous aider pour chercher un terrain à construire et déposer une demande de permis de construire à Vienne ! Nos premiers conseils !
Constructeur de maison en Isère
Vous recherchez un constructeur de maison en Isère ? Découvrez Atelier MCA, à votre service depuis de nombreuses années !